Léon SPILLIAERT « Ou l’éclat du symbolisme belge »